Le courrier du Cœur Vibral 18 – Jacqueline

Sujet : Me rendre autonome financièrement avec le potentiel que j’ai rencontré

“J’ai fait un grand chemin de confiance envers moi-même . Je reconnais que j’ai des potentiels d’aide pour accompagner des personnes mais je ne fais pas le pas. Est-ce une peur ?” Jacqueline

Bonjour Jacqueline,

Merci pour cette importante question qui va résonner chez beaucoup de personnes. Trouver son potentiel est la première étape de la reconnaissance de Soi, mais cela ne doit pas rester un concept abstrait. La difficulté justement de la plupart d’entre nous est de passer de la théorie à la pratique. Cela demande plusieurs conditions :

  • Accepter son incarnation en comprenant que nous sommes venus vivre l’Esprit dans la manière, cela passe par des choses concrètes, des affirmations et des actions.
  • Cheminer vers la reconnaissance de Soi, en passant par l’estime, la confiance et enfin l’Amour pour Soi.
  • Oser se montrer, entrer en relation avec l’autre de façon authentique, sans cacher des facettes. C’est donc assumer sa lumière.
  • Sortir des interdictions personnelles et des codes moraux de la société qui ne sont pas alignés sur les lois de l’amour universel.
  • Avancer dans un honnête travail sur Soi pour se libérer des conditionnements et des souffrances de son histoire personnelle et de son transgénérationnel.
  • Savoir se célébrer en tant qu’être, de façon sacrée, en ressentant la reliance à la Vie divine, et en sachant de façon certaine que nous méritons de vivre la véritable abondance. C’est un état intérieur de plénitude.

Donc par rapport à ta question, effectivement il y a la peur d’entrer en action, c’est à dire de rendre concrets tes talents. Cela vient de cette séparation entre l’abstrait et la matière, le ciel et la terre, et dans tes mondes intérieurs, le féminin et le masculin ( l’inspiration et l’action). Il faut aussi vérifier quelles sont tes opinion inconscientes de l’être humain, il peut y avoir des peurs là aussi (jugement, agressivité, rejet…).

Et la deuxième partie à dépasser, ce sont les interdictions reliées à la culpabilité et à l’indignité. Cela est rattaché à l’histoire personnelle (quelles sont les opinions de ta famille par rapport à la spiritualité ?) et à ton éducation (est ce qu’on a mis des projets sur toi qui ne t’appartiennent pas ?). Moi au moment de mes études, ma mère m’a affirmé que mes trucs spirituels ne rempliraient pas mon assiette et m’a envoyé faire des études de secrétariat (:-)).

Oser être soi, c’est dépasser ses peurs, avoir le courage de s’affirmer dans son identité unique. C’est être dans une reconnaissance solide de soi et se laisser guider par la joie d’être sans se laisser influencer par les réactions de l’extérieur, car elles sont moins importantes que l’expression de soi. C’est un beau programme !

 

18 Partages

Commentaires ()

    1. OUi, ce message me parle bien aussi ! En outre, il me permet de mieux identifier les étapes franchies….. et celles à dépasser ! Merci du fond du coeur à toutes les deux !

    1. Un grand merci pour cette réponse .
      Je reconnais très bien tout ce qui est dit.
      Merci de nous donner la chance de pouvoir écrire nos peurs et recevoir des réponses autant complètes et riches que ça.
      Mille fois merci pour tout ce que vous faites

  1. Merci pour ce message je suis dedans la musique le menage….pas facile la peur de sortir de sa zone de confort, les schémas font surface et ça fait remonter plein de choses difficiles mais on continue

  2. Merci beaucoup!! Cela m’aide énormément! Merci Sophie! Je te souhaite une merveilleuse annee 2018!! Que de belles choses!! A vous aussi Jacqueline, merci encore! 🙂

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X