Courrier du cœur

Auteure de la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur email
Partager sur print

Sujet

Bonjour Sophie, bonjour à vous toutes et tous,
Je suis tes web ateliers. J’essaie de mettre en pratique tes enseignements. Malgré cela, je suis en galère  financière. Cela ne décolle pas et je stresse et rumine. J’emploie beaucoup la flamme violette et le rayon violet. J’essaie d’être dans la joie mais difficile quand l’argent manque et que tu en perds le souffle. Cela me donne des angoisses. J’ai une petite retraite avec une maladie auto immune. Je parle à mes  cellules, j’emploie sur elles la flamme violette. Je suis triste, je n’arrive à être en joie. Voilà. Merci Sophie et je t’embrasse bien fort. Evelyne d’Ajaccio

 

Réponse :

Bonjour Evelyne,

C’est un sujet important que tu abordes là, et qui touche un grand nombre de personnes. Même si nous connaissons en théorie les principes de l’abondance, il n’est pas facile avec nos conditionnements et notre éducation de les mettre en pratique. En effet, si nous examinons déjà l’inconscient collectif, il y a beaucoup de croyances reliées à la restriction, à l’injustice, aux soi-disant conditions attribuées à l’aisance financière. Il est important de commencer par se dégager de tout cela, en allant en Soi voir quelles sont nos croyances personnelles sur l’argent et surtout les émotions que l’on entretient vis-à-vis de lui.

Comme tu le décris dans ton message, le plus souvent l’inquiétude et l’angoisse sont plus importantes que le sentiment de sécurité. Or nous créons notre vie depuis notre vibration. Plus nous nourrissons nos vides, plus ils augmentent. Ce principe s’applique dans tous les aspects de la vie. C’est en changeant notre positionnement intérieur que nous pouvons transformer notre réalité. Il faut donc que la confiance, la reconnaissance de soi et le mérite personnel soient plus forts que les angoisses. C’est une question d’intensité, c’est toujours ce qui est le plus nourrit qui se manifeste le plus.

Le sujet étant très vaste, je vais le personnaliser à ton cas et au travail que tu as à faire pour transformer la situation. Je suis sûre que d’autres personnes se reconnaîtront dans ce cheminement.

La première étape est d’aller vers une nouvelle forme de complétude. Es-tu dans la reconnaissance de toi ? Ressens-tu de la fierté à être toi ? Et ensuite par rapport à tes actions ? Sais-tu nourrir la satisfaction d’être toi ? Essaie avant tout de mettre cela en place pour transformer l’absence en présence, le vide en plénitude : « Je suis une femme merveilleuse, je suis contente d’être moi ». Rends cela vivant en toi.

Ensuite, sais-tu recevoir ? Te laisser aimer ? Car vois-tu la racine du mot « abondance » c’est « abandon ». C’est avant tout un acte de réception et notre éducation nous enseigne l’inverse. Non, il s’agit de recevoir avant de donner, apprendre à recevoir en Soi la Présence, la Vie, par des exercices simples, tel que l’ancrage à la terre et au ciel. Fais des exercices où tu t’imagines dans les bras d’un parent aimant, te laissant bercer. Tes cellules vont tout de suite te dire si tu es en accord avec cela.

Enfin, il faut tenir compte d’une autre donnée : la culpabilité. Nous la subissons tous plus ou moins, or le coupable ne mérite d’être heureux, ni de recevoir le meilleur, au contraire cela provoque un endettement, car il doit « payer » pour ses fautes. Prends le temps qu’il faut pour retrouver ton innocence, et on en revient à la certitude d’être une bonne personne. Là tu peux utiliser la flamme violette pour te pardonner et pardonner à l’autre.

Et la flamme sacrée qui correspond à l’abondance c’est la flamme verte de la guérison, sous l’égide du Maître Hilarion. Invoque-le, demande l’aider des anges de la flamme verte, médite avec elle pour qu’elle t’enseigne les véritables principes de l’abondance.

Pour terminer avec ce chapitre, j’ai fait une conférence gratuite sur le principe de l’abondance et une belle méditation est aussi en ligne pour intégrer ce principe. Ne te décourage pas, rappelle-toi que l’essentiel n’est pas ce qui se passe à l’extérieur, mais la façon dont tu nourris ta vibration.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *