confiance en soi

Auteure de la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur email
Partager sur print

Se faire confiance et placer des limites saines

 

L’affirmation de soi est reliée à la confiance en soi. C’est l’attribut du 3e chakra, le plexus solaire.

Souvent, nous avons peur d’être orgueilleux et nous restons en retrait, alors que dans la majorité des cas, c’est l’inverse : nous manquons de confiance en nous. Nous devons comprendre que l’orgueil est issu d’une peur, celle d’être insuffisant. Cela n’a rien à voir avec la confiance en soi qui est une qualité divine, un état d’être supérieur, régi par les principes de l’Amour et de l’Unité. C’est la reconnaissance de notre identité valeureuse et lumineuse : nous ressentons que nous sommes des bonnes personnes, des êtres engagés dans leur vie, bienveillants, compatissants, à l’écoute des autres. Ces qualités sont saines et totalement respectables.

Simplement nous oublions souvent que la vie commence par soi. Ainsi, nous n’osons pas nous affirmer car nous manquons de confiance. Ce manque de confiance vient du manque de reconnaissance. Cette écoute, cette compassion, cette bienveillance que nous avons tous, il est temps de nous l’accorder d’abord.

Prenez le temps de vous poser et imaginez-vous aux côtés d’un être cher, un membre de votre famille, un conjoint, une relation, un enfant, peu importe. Que ressentez-vous pour cet être ? De la patience, de la gentillesse, une affection sincère, une ouverture et une disponibilité ? Et bien tout cela et plus encore, tout ce que vous trouvez en vous pour votre ami, offrez-le-vous. Contemplez-vous avec les yeux du cœur, appréciez-vous et allez même plus loin : remerciez-vous d’être vous. Fermez les yeux et prononcez cette affirmation dans votre cœur sacré : « je me béni, je suis un être merveilleux ». Refaites souvent cet exercice simple, pour nourrir la reconnaissance qui vous amènera dans la confiance, qui engendrera l’affirmation.

Ensuite, nous avons souvent peur de nous affirmer car nous confondons cela avec le fait d’imposer quelque chose à l’autre. Nous avons peur de le blesser comme nous avons été blessés dans le passé lorsque nous subissions un pouvoir extérieur décisionnaire et arbitraire, sans empathie. Les exemples sont multiples dans cette société basée sur la compétition et une forme d’élite, autant dans le cadre familial que scolaire. Nous nous sommes donc sentis blessés par ces ordres, ces directives agressives ou contraignantes. Cela n’a rien à voir avec l’affirmation, c’est du despotisme et des contraintes.

Alors que l’affirmation reliée à l’Amour de l’être ne fait pas de mal, elle vient rééquilibrer, remettre de la justesse dans une relation ou une situation. Du moment que vous parlez avec votre cœur, vous énoncez une vérité basée sur l’amour. Si l’autre se sent blessé ou réagit mal à cela, cela lui appartient et c’est là qu’on retrouve l’orgueil. Il est confronté à sa propre peur d’être insuffisant ou son besoin de contrôle. Alors ne culpabilisez pas en vous affirmant, si votre cœur parle vous êtes dans la justesse de la vie. Et forcément, s’affirmer, c’est poser des limites saines, car c’est savoir dire non lorsque c’est nécessaire. Ainsi si vous commencez par vous, prendre soin de vous en vous honorant et en vous respectant, vous n’êtes pas égoïste mais juste conscient, connecté à votre vérité la plus haute. Souvent ce n’est pas un choix facile, car il demande de quitter le monde de la peur : peur d’être mal compris, jugé, abandonné, rejeté. L’affirmation de soi n’est aucunement une expression de la peur, c’est celle de l’Amour juste. Elle n’a pas besoin de justification, elle est saine, tout simplement.

Placer des limites saines, c’est aussi accepter de s’éloigner des gens qui sont toxiques pour nous. Ceux qui prennent, ceux qui souffrent et vous entraînent dans leurs problèmes, ceux qui vous utilisent ou vous plombent, vous tirent vers le bas. Cela demande du discernement, du courage et de la droiture. Et aussi de ne pas se considérer comme un sauveur ou redevable à l’autre. Nous oublier, c’est quitter la justesse de la Vie. Il est aussi important de comprendre qu’un être encore endormi, endoctriné et dans la vision du mental ne peut pas comprendre cette attitude, car il n’évolue pas dans le même monde que vous. La vision mentale est linéaire, la vision du cœur est multidimensionnelle, c’est une connexion à l’aspect intérieur de la vie alors que l’autre ne se base que sur l’extérieur et le visible.

vibrer l'unité

En conclusion, aller dans l’expression de l’affirmation demande d’abord un positionnement juste : nous choisir affectivement, nous faire passer en premier en nous honorant et nous respectant sur tous les plans : physiquement, émotionnellement, mentalement et comme une expression unique de la Lumière Divine. Nous nous plaçons ainsi au centre de notre vie, nous revendiquons notre légitimité, nous sommes à notre place dans ce monde. Dans ce positionnement juste, nous avons une vision claire de nous-même et de notre environnement. Nous sortons du monde des peurs, et portés par la confiance (de nous-même et de la vie) nous pouvons aller dans la parole juste pour équilibrer notre vie, l’harmoniser et entretenir notre paix intérieure en posant des limites saines et en vibrant la droiture et honnêteté.

 

Guylaine Melançon vous propose ce texte en audio, dans cette création vidéo :

https://odysee.com/@lasanteenconscience:2/sefaireconfianceetplacerdeslimitessaines:f

 

Cet article est inspiré de la conférence StarSeed 11 : l’affirmation de Soi, placer des limites saines. Vous vous sentez inspiré par ce thème et vous désirez vivre une guérison énergétique ? La conférence StarSeed vous propose d’aller dans ce sujet en profondeur et elle contient une méditation guidée pour implanter en soi l’affirmation juste, avec la flamme bleue de la volonté divine et la vibration semence d’étoiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *