Courrier du cœur

Auteure de la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur email
Partager sur print

Sujet

Bonjour,
je respire ,me recentre, mais la peur , la terreur même l’emporte , dès fois ça marche , je me ressaisie , dès fois appréhension , la peur de ne plus respirer d’être emprisonnée est plus forte .que ce soit dans un ascenseur, un habit qui me colle au corps en un tissu un peu raide  (c’est la que je respire encore plus fort , donc le « sens » et …panique .derrière dans une voiture de 3 portes …pas possible du moment qu’on rabat le siège avant !! dès fois je peux même monter dans un ascenseur : je parle sans arrêt ,pense à autre chose  et ça passe , et suis fière de moi!j’essaye et dès fois je n’y pense plus …et ça revient de plus belle . une vie antérieure ? j’ai fait de la sophrologie , de l’hypnose ..je pensais être guérie,et la hier !! j’accepte que quelque chose c’est passé. je voulais savoir .maintenant même plus . je veux seulement vivre l’instant présent.merci de m’avoir lu.

 

Réponse :

Bonjour Sabine,

La majorité du temps, les causes de la claustrophobie se trouvent dans la vie fœtale ; cela vient des impressions que tu as eu dans le ventre de ta maman. Bien sûr cela peut venir de vies antérieures, mais nous amenons nos mémoires dans cette vie. Et il est suffisant (à part quelques exceptions où il y a eu de très grands chocs) de travailler dans les impressions de cette vie.

La véritable guérison vient lorsque l’on guérit la cause de la souffrance. Dans ce cas, c’est la relation à la mère et les premières charges émotionnelles dans la vie fœtale. Déjà en conscience, poses toi ces questions : es-tu une enfant désirée ? Comment ta maman a-t-elle vécue sa grossesse ? Ensuite si tu la regarde en tant que femme, est-elle une personne épanouie, stressée, contractée ? Tout cela va t’influencer.

Personnellement, lorsque je me connecte à ta vibration, je ressens aussi des choses à dégager au niveau du transgénérationnel féminin ; c’est-à-dire les ancêtres de ta lignée maternelle qui porte de grandes souffrances. Tu es bien consciente qu’appartenir à une famille, ce n’est pas se charger de ses souffrances ou de ses comportements. En effet, tu as le droit d’exister pour toi au-delà des influences familiales. Tu as hérité (inconsciemment) de grandes craintes et de grandes pressions à rapport à la façon dont on considère les enfants. Pour te libérer de cela, tu peux t’aider de ma méditation gratuite du transgénérationnel.

Ensuite, le plus efficace va être de guérir le bébé dans sa vie fœtale. C’est le même exercice que l’enfant intérieure ; tu t’imagines en tant qu’adulte, en état de relaxation, en face du bébé pendant la grossesse. Si tu n’as pas l’habitude de ce genre de pratique, je te conseille fortement de te faire accompagner d’un thérapeute compétent pour cela. Dans cet exercice tu interviens en tant qu’adulte pour faire sentir à cette enfant qu’elle a le droit de prendre sa place et qu’il n’y a pas de danger ni de pression dans l’incarnation. Tu changes sa réalité pour te reprogrammer.

Ce qui accentue tes angoisses, c’est aussi un mauvais ancrage à la Terre ; mais il faut savoir que celui-ci se conditionne par la relation à la mère. Donc en résolvant ce problème, c’est beaucoup de choses qui vont se guérir en toi. Fais des exercices d’ancrage à la Terre régulièrement et ressens en conscience si tu acceptes vraiment ton incarnation.

Enfin, dans ton quotidien, tu peux utiliser les fleurs de Bach qui agissent directement sur les émotions et qui sont sans contre-indication. Je te recommande « Rock Rose » pour les peurs paniques et « Aspen » lors des angoisses (2 gouttes dans un peu d’eau, 5 fois par jour).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *