Courrier du Cœur Vibral 12 – Odile

Courrier du Cœur Vibral 12 – Odile

 

Bonjour et merci pour cette rubrique,
Je vis seule depuis 30 ans et à 800 km de mes enfants depuis 20 ans, le désir de remonter auprès de mes enfants a toujours été là. Mon dernier m’a proposé en décembre 2015 d’acheter un terrain et de faire construire pour me louer à bas prix mais cela n’a pu se faire alors en décembre 2016 il a pensé acheter tout fait.

En décembre 2015 j’étais sûr de moi, les enfants m’ont dit d’acheter là ou j’avais envie de vivre, de bien réfléchir avant de remonter en Seine-et-Marne à cause du climat, j’habite près de Toulon, que l’on ne se verra pas toutes les semaines, qu’ils bougeront peut-être, je ne sais plus que faire et j’ai peur de me tromper.  Ici dans le var je suis seule, je vois mes enfants 2 ou 3 fois par an,
Je cherche une maison en Seine et Marne et ne trouve rien qui me correspond, vu mes finances la catégorie énergétique doit être A B C et c’est difficile à trouver, ici dans le var les maisons sont chères donc pour l’instant je suis dans un petit appartement où je me sens mal, je ne rêve que de nature.

Je suis perdue, mon rêve une maison assez grande pour accueillir mes enfants entourée de nature,
Pouvez-vous m’aider ? merci et bonne journée

 

Bonjour Odile,

Je peux uniquement te donner des conseils pour changer ton positionnement intérieur et ta vision de la situation. Ensuite ce sera à toi de mettre en place les prises de conscience nécessaires pour l’évolution de celle-ci.

Nous créons notre réalité à partir de notre vibration (ensemble de nos croyances et nos émotions, conscientes ou inconscientes, amour de soi ou non amour) et notre vie matérielle est le résultat de celle-ci. Dans ta demande, il ressort surtout une souffrance reliée au manque : de présence, de nature, de confort, de liberté… La vibration du manque (du vide) ne peut pas créer une réalité épanouie. C’est à ce niveau que la transformation doit avoir lieu. Je reconnais que ce n’est pas facile, c’est pour cela que nous parlons de “travail sur soi”. Cela nous demande d’aller progressivement vers une forme de maîtrise, où nous ne subissons pas nos émotions mais nous les dirigeons en changeant nos pensées et notre vision de la vie, en nous alignant sur les lois énergétiques universelles.

Tu parles de tes enfants, mais où est ta place en tant que femme, en tant qu’être ? Tu n’es pas qu’une maman, tu es un être à part entière avec des envies et une personnalité unique. Celle-ci doit vivre pleinement pour que tu te sentes exister dans la matière, pour toi. Ne demandes-tu pas à tes enfants de combler tes vides ? Sais-tu exister pour toi ? Apprécies-tu l’incarnation et es-tu contente d’être toi ? Savoir s’honorer est important pour reconnaître sa valeur unique. La peur n’est jamais une bonne conseillère. Tu n’as pas à prendre tes décisions en fonction des autres mais de ce qui te rend le plus heureuse ; non pas dans les besoins mais dans les envies.

Essaie déjà de cultiver une conscience différente en prenant soin de toi ; et en regardant en toi, autour de toi tout ce qui peut déclencher un sentiment de satisfaction et de gratitude. C’est en effet en nourrissant les sensations positives que l’on se nourrit, se remplit. Après c’est une question d’intensité et d’équilibre. Si tu passes deux heures à t’inquiéter et quinze minutes à être contente, ce n’est pas le quart d’heure qui va gagner. Le “travail sur Soi” est un engagement profond à transformer sa vie en s’impliquant pour soi par la force de l’amour divin.

Plus tu cultiveras le bien-être là où tu es, là où tu en es, plus la situation pourra se transformer ; car tu cesseras de la nourrir de manque. Cela te permettra aussi de revenir dans le calme intérieur avec un véritable sentiment de paix et de sécurité. Car ce n’est qu’à cette condition que l’on perçoit sa guidance intérieure ; cette petite voix en nous qui nous guide toujours de façon juste vers notre réalisation la plus haute. C’est quand le positionnement juste est installé que la décision peut être prise, quand l’action est fluide grâce à notre alignement. Il vaut mieux ne pas bouger le temps que l’inconfort est là, car la solution sera forcément bancale.

L’investissement vibratoire à avoir est d’abord dans la reconnaissance de soi, de sa valeur, du mérite personnel, de la certitude d’être aimée et soutenue par la Vie, pour ensuite mettre en route l’imagination créatrice et rendre la situation vivante en soi (une maison dans la nature où tu te sens bien). Plus te seras alignée sur ton désir et sur la vibration de la Vie par l’amour que tu te portes en étant bien ancrée (l’accueil de l’incarnation), plus ton envie se manifestera et s’incarnera.

Bonne continuation.

 

 

27 Partages

Commentaires (8)

  1. Bonjour, moi j aurais juste dit que c est important de suivre son coeur. De déterminer les critères de ce qu on a besoin pr être bien. Et si ca ne se met pas c est que pr le moment en tt cas, ce n est pas la bonne chose à faire…Surtout ne pas fixer l endroit par rapport à d autres personnes. Etre en paix avec le lieu que l on veut quitter. De plus si vs vivez depuis 20 ans ds le sud c est tres important de réfléchir au climat. Hors de Toulon, il n y a pas plus de possibilités? Je ne suis pas de ce côté là ms en Belgique. Le prix des locations. .pas evident. Je vs souhaite bonnes réflexions. Maryie

  2. Bonjour Sophie
    Merci de nous partager ces courriers . Dans
    Chacun il y à une situation où une partie de moi
    Ce sent concerner cela fait comme un écho.
    Amour et gratitude à tous

  3. bonjour les AMOURS,la reponse de SOPHIEme parait tout a fait juste!on n est pas qu’une maman,de plus si de s installer en 2015 pres de tes enfants, ne s est pas fait c est a mon sens que le bon chemin est ailleurs plutot le cheminement a suivre!les signes nous parviennent pas a pas!savoir les reconnaitre,difficile tant qu on demeure dans son propre scenario!bises du coeur!

  4. Bonjour Sophie et merci pour ton aide, ta réponse m’apporte des clefs et je vais m’en servir bien sûr. Oui je sais exister pour moi heureusement car cela fait 32 ans que je vis en célibataire au début avec mes enfants, depuis 15 ans seule, je sors avec des amies, pratique la marche nordique, bénévole dans une chatterie, des ballades avec Hooky mon petit bichon de 8 ans que je viens d’adopter, j’aime être dans la nature regarder les arbres, les fleurs, humer les odeurs de thym, de menthe sauvage, Je me fais des cadeaux lorsque je le peux et enfin je m’Aime. Alors la décision je la prend pour moi, et pour l’instant j’ai arrêté de chercher car je ne sais plus et partir seule dans un autre département ne me tente pas,
    Ton aide est précieuse Sophie, tu prends du temps pour nous aider, je suis tes ateliers avec Stéphane et j’ai beaucoup évolué grâce à vous tous.
    Bonne journée
    Odile

  5. Maryie merci pour ton message, j’essaie de suivre mon cœur mais pour l’instant je suis dans le brouillard, le climat m’importe peu, on peut aussi bien marcher sous la pluie et surtout être dans la verdure, ici tout est sec, ce dont je suis sûr c’est d’avoir une maison lumineuse, proche de la nature (comme sur la photo de Sophie) ou on se sente bien, pouvoir accueillir ma famille, les amies(is) profiter de la vie en quelque sorte.
    Belle journée à vous
    Odile

  6. Je suis extremement touchée par ce message d’Odile et la réponse de Sophie.
    J’ai eu 3 enfants, qui sont ici et là minimum à 700 km. J’ai envisagé de me rapprocher de l un ou de l’autre… Il n’y a pas eu d écho…et de plus chacun d’eux n’est pas forcément fixé. Je vis aussi dans le sud et d’envisager d’habiter vers Paris ne me convenait pas forcément mais l’important c’était d’en avoir au moins un pres de moi, quitte à m’éloigner de beaucoup de mes amis…!!! J’ai tourné ça pendant des années. Petit à petit j’ai compris que je m’oubliais completement…Je n’ai pas vraiment de solutions en plus de la réponse de Sophie ; c’était juste pour dire que je comprenais completement et que la bonne voie, c’est de s’aimer, que la securité est en soi, et de prendre soin de soi aura un bel impact sur les enfants. Chacun a son chemin et ils seront heureux de vous voir en paix, épanouie et heureuse dans votre belle région.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec vous m’aime !

  7. Merci Josette et Nad pour vos partages, il y a 20 ans j’avais un travail, adjointe administrative, les enfants pas loin et des amies, ici le travail je ne l’ai jamais retrouvé, la personne pour qui j’ai déménagé a pris peur d’être avec une maman de 4 enfants ( sa mère l’a aidé dans ce sens) et l’on s’est séparé, pas moyen financier de remonter, et dégringolade, RMI puis AVS (que j’aimais beaucoup m’occuper d’enfants) 2010 le gouvernement met fin à nos contrats, re RSA, donc pas de moyens pour sortir avec les amies, d’inviter non plus, resto du cœur, jusque ma retraite en 2015,
    Durant ces 20 ans j’ai rencontré 5 hommes mais plus là pour servir d’infirmière, ils ont trouvé leur bonheur avec une autre, et je suis restée en bon terme avec eux, c’était mes expériences et ils m’ont eux aussi apporté.
    Deux rencontres qui m’ont fait sourire, l’une en dansant un slow il y a 17 ans lorsqu’il m’a demandé si j’avais des enfants et que je lui ai dit que j’en avais 4 il m’a laissé seule sur la piste et pourtant ils étaient grands, vivant dans le 77 avec moi juste le dernier de 16 ans à l’époque
    L’autre situation c’est les amies(is) de cet personne qui lui a dit que j’en voulais juste à son argent vu ma situation, d’ailleurs pas plus loin que dimanche lors d’un repas, un homme en recherche m’a dit qu’il ne voulait pas de cas sociaux !
    Maintenant j’ai ma petite retraite, je vis un peu mieux fini le resto du cœur, mais peu pas faire de folie,
    Je ne peux dire si je suis heureuse ici, j’y suis en quelque sorte par obligation et essaie de profiter de ce que je peux faire comme la marche nordique, le bénévolat chez mes amis les chats, bon il y a le soleil, la mer, mais j’aimerais être là pour les anniversaires des petits enfants il y en aura bientôt 11.
    Partager des moments avec mes enfants plus que deux fois par an,
    Voilà je continue de chercher et suis certaine qu’elle est là
    Belle journée lumineuse

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X